Refrain :

Nous sommes deux, âmes et corps,

Formant, par les secrets accords

De nos cœur et de nos pensées,

Deux branches d'arbre entrelacées.

Marchons ! L'un sur l'autre appuyés,

Nous franchirons montagne et plaine,

Ne lassant jamais que nos pieds;

Nos cœurs sont toujours en haleine.

Cédant au poids de la chaleur,

Un même fruit nous désaltère,

Un même vin qu'on rend meilleur

En le buvant au même verre.

Refrain

Que nous combattions isolés,

Le frère éloigné de son frère,

Ou comme deux chevaux attelés,

Au même char dans la carrière,

Faisons toujours un même faisceau

De nos lauriers, de nos couronnes ;

L'arc de triomphe est un arceau

Qui repose sur deux colonnes.

Refrain

Comme les deux ailes de fer

Du vaisseau que la vapeur mène

Tranchent les vagues de la me,

Traversons la tourmente humaine !

Notre navire glorieux,

Dût le vent déchirer ses voiles,

Un jour montera dans les cieux

Pour s'y changer en deux étoiles !

Refrain

Ainsi liés peut-on souffrir ?

Que l'un ou l'autre on nous accuse,

L'un pour l'autre voudra mourir,

Comme jadis dans Syracuse.

Denis, voyant de tels amis,

Les rendis à leur douce étreinte,

Et supplia pour être admis

En tiers dans leur amitié sainte.

Refrain

A sa prière ils se sont tus ;

Ils auraient admis le génie,

Ou la science ou les vertus,

Mais non jamais la tyrannie.

Suivons un exemple si beau

D'amitié pure et de courage,

Et qu'un jour sur notre tombeau

Deux lauriers mêlent leur ombrage.

Refrain