22 mars 2008

A M.V.H

Si tu voyais une anémone, Languissante et près de périr, Te demander, comme une aumône, Une goutte d’eau pour fleurir ; Si tu voyais une hirondelle, Un jour d’hiver te supplier, A ta vitre battre de l’aile, Demander place à ton foyer ; L’hirondelle aurait sa retraite, L’anémone, sa goutte d’eau, Pour toi que ne suis-je, ô poète, Ou l’humble fleur, ou l’humble oiseau !
Posté par Phil42300 à 13:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

22 mars 2008

Sur un portrait

D’où vient que cette image en mon cœur est vivante, Que devant ce tableau chacun s’est arrêté, Et quel charme secret a donc cette beauté Pour exciter l’envie aussitôt qu’on la vante ? Je ne suis pas de ceux qu’un front pâle épouvante, Surtout quand un regard plein de vivacité Et par de longs cils noirs sous ce front abrité : La forme épanouie est parfois décevante. Je ne m’arrête pas seulement au dehors ; Mes yeux savent percer l’enveloppe du corps ; Et quand ces cheveux bruns,... [Lire la suite]
Posté par Phil42300 à 11:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 mars 2008

Un autographe et une photo

Vous trouverez : dans l'album photo "autographe" un message écrit par Pierre DUPONT à sa nièce Pauline. Chose curieuse, ce message a été écrit dans une édition de 1844 du poème de Pierre DUPONT "les deux Anges". Vous pouvez voir également une correction qu'il apporte à son poème. dans l'album photo "Pierre Dupont" une photo prise en 1867.
Posté par Phil42300 à 09:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 mars 2008

La Brune

Que je vous parle d’une brune, Dont les yeux luisent doucement Comme le croissant de la lune Reflété dans un lac dormant ; De qui la taille est svelte et fine Comme la tige des palmiers, De qui la bouche est purpurine Comme la pourpre des rosiers, De qui la parole divine Eût courbé des rois à ses pieds. Inclinez-vous quand elle passe, Arbres et fleurs ; pliez, roseaux ; Murmurez, flots et chœurs d’oiseaux. La nature a filé sa grâce Du plus beau fil de ses fuseaux. ... [Lire la suite]
Posté par Phil42300 à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mars 2008

La blonde

Rêvez un frêle paysage De bruyères et de bouleaux, Dont flotte au vent le blanc feuillage, Comme l’écume sur les flots ; Et sous cette ombre échevelée, Rêvez, plus gracieuse encor Que les bouleaux de la vallée, La vierge aux longues tresses d’or. Jour et nuit, blanche et blonde, elle erre ; Ses yeux bleus se noyant de pleurs, Fille du ciel et de la terre, Sœur des étoiles et des fleurs. Sur son passage tout l’admire Et tout la chante d’une voix ; Brisons la guitare et... [Lire la suite]
Posté par Phil42300 à 21:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 mars 2008

commentaire sur "Casta"

En lisant la poème de Pierre DUPONT intitulé "Casta", j'ai pensé qu'il pouvait s'appliquer à Laetitia Casta alors que ce poème date du XIXème siècle et n'a donc rien à voir avec le mannequin d'aujourd'hui. J'ai trouvé ça très étrange. C'est pour cette raison que je l'ai mis en ligne sur ce blog.
Posté par Phil42300 à 15:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 mars 2008

Casta

Avez-vous rencontré, Dans un bois, dans un pré, Au bord d’une fontaine, Une vierge sereine Qui ne regarde pas Ceux qui suivent ses pas ? C’est Casta ! de qui la paupière Voile toujours l’œil bleu ; C’est Casta, qui jusqu’à Dieu Fait monter sa prière. O vous tous, allez voir, Le matin et le soir, Cet ange dans l’église ; Voyez la foule éprise Entourer de ses flots Ce lis à peine éclos C’est Casta ! de qui la paupière Voile toujours l’œil bleu ; ... [Lire la suite]
Posté par Phil42300 à 15:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 mars 2008

Le mois de mars

Le soleil blanc dans le ciel bleu A travers la vitre t’invite ; Ne quitte pas le coin du feu, Tant qu’une toux âpre t’agite ; De mars les rayons sont trompeurs : Ta cheminée a des jacinthes, Des tulipes aux cent couleurs ; Ne va pas éveiller mes craintes. Ne quitte pas ton doux abri, Ma fleur voilée ; La rose du pêcher fleuri Périt, A la moindre gelée. Je vois dans le calendrier Mars ouvrir la saison fleurie Avec sa tête de bélier ; Il fait reverdir la prairie. Lucine... [Lire la suite]
Posté par Phil42300 à 14:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 mars 2008

Jeunesse de Pierre DUPONT

Pierre-Antoine DUPONT est né à Lyon, le 23 avril 1821, au n°31 du quai de l'hôtpital. (Une plaque est toujours visible sur les murs de l'Hôtel-Dieu). Son père était éperonnier-quincailler ; il forgeait des mors pour les chevaux et était fournisseur de l'armée. Il fut élevé jusqu'à l'âge de quatre ans par sa mère qui lui appris à lire. Elle succomba jeune encore des suites d'un accident. Immédiatement après cette mort, Pierre alla chez le curé de Rochetaillée, M. Laurent, son cousin et parrain. Il se chargea de son éducation et... [Lire la suite]
Posté par Phil42300 à 10:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 mars 2008

Pierre DUPONT à 31 ans

Voici un dessin représentant Pierre DUPONT à 31 ans (soit en 1852) réalisé par Auguste Clesinger (1814 - 1883). Une dédicace est inscrite sous le dessin : "à mon ami Pierre Dupont". Pour ceux qui ne connaissait pas Pierre DUPONT, voici donc une première image de lui. Pierre DUPONT (1852) - Coll. Particulière
Posté par Phil42300 à 09:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]